INFORET
Page d'Accueil Accueil
Plan Plan
Résumé Résumé
Comment rédiger ? Comment rédiger ?
Quoi de neuf ? Quoi de neuf ?
Liens Liens
Agenda Agenda
Actualités Actualités
Agenda Agenda
Espace Asso Espace Asso
   - Les Amis de la forêt de Verrières (91)
   - Les Amis du bois de Saint-Cucufa (92)
Histoire Histoire
Humeur Humeur
Journaux Journaux
Sites actifs Sites actifs
Site réalisé avec BioSPIP
Ce site est optimisé pour tous les navigateurs qui respectent les normes internet !
Retour à la page d'accueil  Actualités

L'ONF s'est auto-certifié PEFC avec la bénédiction de France Nature Environnement.

mardi 1er juin 2004, par woodman


FNE par l'intermédiaire de son réseau Forêts, s'est permis de bafouer les associations de défense des forêts, associations qui lui permette d'exister. Est-ce l'exemple du comportement de nos hommes politiques envers les concitoyens qui leur font adopter une telle attitude ? Ou bien serait-ce la peur de perdre leur strapontin au Conseil d'Administration de l'ONF dans une mascarade de concertation.

Cette collaboration, car c'est bien le terme qu'il faut employer, coûte chère aux forêts françaises. Le réseau Forêts a-t-il bien mesuré l'impact que peut avoir cette labellisation en Guyane ou dans les forêts primaires de Roumanie ? Comment peut-on exiger un labellisation FSC du Brésil alors que son voisin de Guyane se contente d'une gestion « durable » PEFC ?

Pour résumer nos griefs sur le label PEFC, nous reprenons en fin de texte un article des Amis de la Terre qui résume bien les manquements de cette certification.

Afin de ne pas être assimilés à une telle trahison, nous demandons aux associations de défense des forêts de ne pas renouveler leur cotisation à l'ONFNE, attitude qui a déjà été adoptée par les Amis du Bois de Saint-Cucufa.

Le documentaire de Télémillevaches : "PEFC : le label qui cache la forêt" :

FSC Les associations de protection de la nature se mobilisent en faveur du FSC Amis de la Terre - WWF - Greenpeace - Réserves naturelles de France 2001

Le FSC est le seul système crédible de certification des forêts. C'est ce que révèle la brochure « Derrière le label » qui reprend, en français, l'analyse réalisée par l'association Fern, coordinateur européen des associations de protection de la nature. Les différents systèmes de certification ont été passés au crible des critères fondamentaux requis par les principales associations de protection de la nature que sont notamment : La représentation équilibrée des groupes d'intérêts économiques, écologiques et sociaux, lors de la définition du niveau de performance et des procédures de vérifications. Lors de l'octroi du certificat, le respect par le gestionnaire forestier d'un niveau précis de performances sur le terrain tant sur le plan environnemental que social. Des contrôles sur le terrain, lors de l'audit initial et des ré-audits annuels Ces critères fondamentaux permettent de vérifier que les systèmes de certification garantissent effectivement une prise en compte des aspects sociaux (notamment les droits des populations locales) et environnementaux dans le cadre de la gestion forestière, condition indispensable pour que cette gestion puisse être qualifiée de « durable ». Applicable et déjà appliquée mondialement, le FSC (Forest Stewarship Council) est le seul système de certification qui réponde à tous ces critères, avec notamment : Un niveau de performance rigoureux à atteindre sur le terrain couvrant les aspects environnementaux et sociaux. Des vérifications sur le terrain lors de la certification initiale et des contrôles annuels. La parité du pouvoir de décision entre les différents groupes d'intérêts économiques, écologiques et sociaux au sein du système, afin d'éviter la suprématie de l'un d'eux. Le PEFC (Pan European Forest Certification), limité aux forêts européennes, est déjà opérationnel dans quelques pays comme la Finlande et l'Allemagne. Il devrait bientôt l'être en France. Ce système de certification se traduit notamment par un label apposé sur le produit bois accompagné d'une mention « provient d'une forêt gérée durablement ». Or, les groupes d'intérêts économiques dominent intrinsèquement le système. De plus, faute d'un cadre européen de performances et de procédures rigoureux, la qualité des standards et des procédures varie d'un pays à l'autre. Six états fédéraux allemands ont reçu, par exemple, la certification sans qu'il n'y ait eu de contrôle sur le terrain. Au vu du cadre de PEFC France, cette certification « administrative » se retrouvera aussi en métropole. Par ailleurs, dans les pays où un niveau minimum de performance environnemental et social est fixé, comme en Suède et Finlande, il est nettement insuffisant et son non-respect n'entraîne pas la perte du certificat *. De fait, les lacunes du PEFC ont conduit à l'octroi de nombreux certificats garantissant une « gestion durable » alors que des coupes rases avaient lieu dans des forêts à forte valeur écologique ou que les droits traditionnels de populations autochtones n'étaient pas respectés. En fait, les schémas nationaux du PEFC ont une approche de vérification de procédures plus que de résultats concrets sur le terrain. A ce titre, le PEFC comme les autres systèmes de certifications analysés, SFI (Sustainable Forestry Initiative) et CSA (Canadian Standard Association) pour l'Amérique du Nord, n'apportent pas de garanties sérieuses aux consommateurs et aux industriels quant à la gestion durable des forêts.

Documents liés
  BROCHURE FSC EN FRANÇAIS : Document issu du site WWF
PDF - 306.1 ko
 

Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


afficher une version imprimable de cet article Imprimer l'article
générer une version PDF de cet article Article au format PDF

DANS LA MEME RUBRIQUE :
- Ne me parle pas de Grenoble
- Nouvelle attaque canadienne sur le front de la pollution
- La forêt en danger d'industrialisation
- Le stockage de carbone en forêt et dans la filière bois française : rapport REFORA
- Jouez à notre grand jeu : le sagouin
- Lorsque de pseudo arguments écologiques favorise la finance.
- Renards : contrôle de population ou extermination ?
- Un exemple à suivre : Viroflay
- De la régénération du chêne en futaie irrégulière.
- Fausses-Reposes n'est pas épargné


AUTEUR :
- woodman
> L'ONF s'est auto-certifié PEFC avec la bénédiction de France Nature Environnement.
29 août 2005   [retour au début des forums]
IEFC

Bonjour, Scientifique travaillant sur l'évaluation de la gestion durable, je dois dire que la propagande FSC se vend bien. prenons le tableau ci joint extrai du document PDF et discutons dessus

FSC PEFC1 CSA SFI Oui Non Non Non Oui Non Non3 Non Oui Non Non Non Oui Oui Oui Oui Oui Non Oui Non Oui Non Non Non Oui Non Oui Oui4 Oui Oui Oui Oui Oui Non5 Oui Oui6 Oui Non Oui Oui Oui Non Non Non

Certification basée sur des critères de performance à atteindre sur le terrain2 et précisant un minimum écologique et social. FSC N'A INTEGRE DES CRITERES DE PERFORMANCE QUE LORSQU'ILS ONT VU QUE TOUS LES AUTRES LE FAISAIENT, AU DEBUT C ETAIT ASSEZ DOGMATIQUE

Participation équitable et équilibrée des parties dans la prise de décisions. QUE VAUT IL MIEUX UN AUDITEUR FSC QUI VOUS DICTE CE QU IL FAUT FAIRE OU DES COLLEGE OU LES GESTIONNAIRES, les proprietaires, les associations de consommateurs et FNE discutent autour d'une table comme dans PEFC ?

Une traçabilité du bois crédible pour l'octroi du label. PEFC assure la mise en place d'une chaine de traçabilité, alors que FSC ne certifient que les acteurs qui le veulent bien (et qui ont assez d'argent ! EX : les gros industriels qui font de la plantation clonale en amerique du sud)

Evaluation par une tierce partie indépendante. Audit initial et ré-audits annuels sur le terrain. Transparence pour le grand public et les parties concernées. TOUS LES SYSTEMES DISENT QU IL Y A UN TIER INDEPENDANT, MAIS IL EST DES CONTINENTS OU l INDEPENDENCE S'ACHETE PLUS QUE d'AUTRES...

Exige la certification de l'unité forestière. LIBELLE AMBIGU....

Bon rapport coût/avantage. POUR UNE FORET MORCELLE EN EUROPE OU LA MAJORITE DES GENS ONT MOINS DE UN HECTARE ET PRIVEE A 80% EN FRANCE, VOUS CROYEZ VRAIMENT QUE C'EST RENTABLE D ENVOYER QUELQU'UN CHEZ CHAQUE PROPRIETAIRE ?

Volontaire. C'EST TOUJOURS LE CAS

Nécessite un engagement des gestionnaires à améliorer la gestion des forêts. OU A MAINTENIR UNE GESTION

Système mondial, applicable à toutes les régions et à toute sorte de régimes fonciers. ET QUI RAPPORTE UN MAX A CELUI QUI A LE MONOPOLE.... VIEUX REVE DE FSC....

POUR FINIR EN FRANCE LA SUPERFICIE DE LA FORET A DOUBLEE EN UN SIECLE ET CE N'EST PAS GRACE AU FSC FONDE EN 1998 ! ! ! ! !

> L'ONF s'est auto-certifié PEFC avec la bénédiction de France Nature Environnement.
14 septembre 2005, par Woodman   [retour au début des forums]

Bonjour, je vais comme vous tenter de répondre à vos arguments, point par point :

travaillant sur l'évaluation de la gestion durable

IL ME SEMBLE QUE C'EST DEPUIS FSC QUE L'ON PARLE DE GESTION DURABLE.

les proprietaires, les associations de consommateurs et FNE discutent autour d'une table comme dans PEFC

NOUS AVONS DES DOUTES SUR LA REPRESENTATIVITE DE CES COLLEGES TRES ELOIGNES DU TERRAIN ET TROP PROCHES DES POLITIQUES

FSC ne certifient que les acteurs qui le veulent bien (et qui ont assez d'argent ! EX : les gros industriels qui font de la plantation clonale en amerique du sud)

PEFC SERAIT DONC UNE OEUVRE CARITATIVE ET LES PLANTATIONS CLONALES CHOQUENT L'INRA. LA NOUS NE COMPRENONS PAS TOUT.

IL EST DES CONTINENTS OU l INDEPENDENCE S'ACHETE PLUS QUE d'AUTRES...

IL EST DES CONTINENTS Où LA CORRUPTION EST PLUS DISCRETE ET SURTOUT PLUS DEGUISEE.

VOUS CROYEZ VRAIMENT QUE C'EST RENTABLE D ENVOYER QUELQU'UN CHEZ CHAQUE PROPRIETAIRE ?

DOIT-ON ALORS FAIRE CONFIANCE AU PROPRIETAIRE SANS VERIFIER ?

ET QUI RAPPORTE UN MAX A CELUI QUI A LE MONOPOLE.... VIEUX REVE DE FSC....

NOUS VOUS LAISSONS LA RESPONSABILITE DE CE JUGEMENT.

POUR FINIR EN FRANCE LA SUPERFICIE DE LA FORET A DOUBLEE EN UN SIECLE

NOUS N AVONS PAS LA MËME DEFINITION DE LA FORET QUE NOUS NE CONFONDONS PAS AVEC LES CHAMPS D ARBRES (cf. F.TERRASSON)

> Pour Engranger du Fric Confortablement
27 juillet 2004, par woodman   [retour au début des forums]
Texte intégral du communiqué FNE

Dans un communiqué de juin 2004, intitulé ONF Protecteur ou destructeur de la nature, FNE et la FRAPNA s'indignent que l'ONF ait détruit une zone protégée dans le parc national de la Vanoise, alors que ces associations pensaient que l'adhésion de l'ONF au label PEFC éviterait ce type d'agissement.

C'est oublier que justement, fort de cette reconnaissance, l'ONF peut se permettre ce genre de débordement. Cela ne fait que nous conforter dans notre conviction que ce label est bidon, et s'occupe principalement de la gestion durable des portefeuilles et fonds de pension des destructeurs de nos espaces boisés.

Fidèle à son habitude de se faire passer pour le bon gestionnaire trahi par de mauvais exécutants, l'ONF veut nous faire croire qu'il a été trompé à l'insu de son plein gré. Cette chanson est une rengaine que les associations de défenses des forêts connaissent par coeur.

FNE nous apprend également qu'elle attend l'entrée dans les faits de cette labellisation depuis plus d'un an. Il faut néanmoins reconnaître à sa décharge, que l'ONF, s'il veut être missionné par l'Etat ou les communes doit accepter ce genre de méfaits et en porter le chapeau, comme le prix à payer pour faire passer les autoroutes et autres pistes de ski.



- > L'ONF s'est auto-certifié PEFC avec la bénédiction de France Nature Environnement.
(1/2) 29 août 2005
- > Pour Engranger du Fric Confortablement
(2/2) 27 juillet 2004, par woodman
Précédent Haut de page Suivant
 admin  -  webmaster