Retour au format normal


LA SCANDALEUSE EXPLOITATION D'UNE PETITE FORET INTRA URBAINE DE 200 HA QUE L'ONF S'APPLIQUE A VIDER DE TOUS SES ARBRES DE HAUTE FUTAIE.

1er mai 2012

par Rocad, woodman

L'automne 2010 n'aura pas vécu la suite des "travaux forestiers" prévus par M.James. Peut-être parce qu'il aura jugé que les coupes réalisées au cours des mois de mars et avril dans les parcelles 12, 25 et 32 (Voir l'article 105) avaient suffisamment mécontenté les usagers, à moins qu'il ait hésité à reproduire le lamentable spectacle du sous bois ravagé par les engins de débardage lors de ses coupes effectuées dans 17 parcelles en 2008 (Voir l'article 64), le gestionnaire a préféré reporter à 2011 la suite de ses prévisions 2010.

Selon ces prévisions, les parcelles 14, 27, et 37 vont se voir amputées de 121 chênes et de 34 châtaigniers qui viendront s'ajouter aux 77 chênes et 50 châtaigniers déjà retirés des parcelles 12, 25 et 32. Un nouveau plan indiquant les parcelles à exploiter également en 2011 nous a été présenté lors d'une réunion dite "Comité de gestion patrimoniale". Des coupes "sanitaires" et "d'amélioration" concerneront les parcelles 1, 2, 3, 5, 8, 18, 54 et 79. Dans ces 8 parcelles beaucoup de châtaigniers seront encore abattus.

Une carte révélant "l'assiette des coupes 2011", c'est à dire la liste des parcelles dans lesquelles les arbres seront martelés (marqués pour l'abattage) nous a également été communiquée. Il s'agit des parcelles 17 et 68 où des coupes de "régénération" élimineront les chênes jugés "adultes" par l'ONF, et des parcelles 6, 20, 31, 34, 61 et 72 que des coupes "sanitaires", de "jardinage" et "d'amélioration" finiront de transformer en pépinières.

Ceci ne concerne que l'année 2011 et on n'ose imaginer notre forêt en 2025 lorsque tous les arbres de haute futaie auront disparu.(Voir l'article 45)

Notre article sur le Parisien du 12 avril 2011 Cliquer ici

Pour en savoir plus sur la sylviculture proche de la nature Cliquer ici

Déjà, les tronçonneuses sont entrées en action dans la parcelle 14 où 60 chênes et 34 châtaigniers devraient être abattus. Les premières photos ci-dessous ont été prises ce mercredi 2 février 2011

Cliquer pour agrandir - 155.3 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 155.3 ko)
Cliquer pour agrandir - 83.6 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 83.6 ko)

Cliquer pour agrandir - 83.2 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 83.2 ko)

Des arbres de cet âge, vous n'en verrez plus dans quelques années, ils seront devenus les planches à billets de l'ONF.

Cliquer pour agrandir - 92.2 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 92.2 ko)
Cliquer pour agrandir - 95.5 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 95.5 ko)

Cliquer pour agrandir - 97.3 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 97.3 ko)
Cliquer pour agrandir - 97.1 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 97.1 ko)

La parcelle 14 après son passage au laminoir : 10 février 2011

Cliquer pour agrandir - 46.8 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 46.8 ko)
Cliquer pour agrandir - 41.9 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 41.9 ko)

Cliquer pour agrandir - 50.8 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 50.8 ko)
Cliquer pour agrandir - 38.9 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 38.9 ko)

Cliquer pour agrandir - 44.4 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 44.4 ko)

La parcelle 27 en cours d'abattage : 10 février 2011

Cliquer pour agrandir - 43.5 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 43.5 ko)
Cliquer pour agrandir - 46.7 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 46.7 ko)

Cliquer pour agrandir - 41.8 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 41.8 ko)

Cliquer pour agrandir - 40.8 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 40.8 ko)
Cliquer pour agrandir - 45.8 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 45.8 ko)

Cliquer pour agrandir - 49.7 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 49.7 ko)
Cliquer pour agrandir - 49.2 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 49.2 ko)

C'est au tour de la 37 de passer à la tondeuse : 20 et 22 février 2011

Cliquer pour agrandir - 96.5 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 96.5 ko)
Cliquer pour agrandir - 90.4 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 90.4 ko)

Cliquer pour agrandir - 83 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 83 ko)
Cliquer pour agrandir - 84.6 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 84.6 ko)

Cliquer pour agrandir - 39.8 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 39.8 ko)
Cliquer pour agrandir - 49.5 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 49.5 ko)

Cliquer pour agrandir - 50 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 50 ko)
Cliquer pour agrandir - 51.5 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 51.5 ko)

Cliquer pour agrandir - 49.8 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 49.8 ko)
Cliquer pour agrandir - 46.3 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 46.3 ko)

La parcelle 14 : 10 février 2011

Cliquer pour agrandir - 85.5 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 85.5 ko)
Cliquer pour agrandir - 91.8 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 91.8 ko)

La parcelle 37 : 22 février 2011

Cliquer pour agrandir - 83.5 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 83.5 ko)
Cliquer pour agrandir - 80.9 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 80.9 ko)

Nos parcelles photographiées fin février 2011

Cliquer pour agrandir - 48.1 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 48.1 ko)
Cliquer pour agrandir - 46.5 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 46.5 ko)

Cliquer pour agrandir - 46.3 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 46.3 ko)
Cliquer pour agrandir - 37.4 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 37.4 ko)

Cliquer pour agrandir - 42 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 42 ko)
Cliquer pour agrandir - 43.1 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 43.1 ko)

Cliquer pour agrandir - 51.6 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 51.6 ko)

Non content de vider notre forêt de ses plus beaux chênes, l'ONF ose faire, ou laisser faire de la publicité pour les marchands de bois ! !
Cliquer pour agrandir - 46.6 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 46.6 ko)

Les preuves du forfait sont rapidement évacuées : 15 et 24 mars 2011

Cliquer pour agrandir - 39.2 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 39.2 ko)
Cliquer pour agrandir - 41.7 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 41.7 ko)

Vues, du parking de Vaucresson, sur la parcelle 37 dans laquelle 21 chênes ont été abattus : 21 mars 2011

Avant - 99 ko
Avant
(JPEG, 99 ko)
Après - 100 ko
Après
(JPEG, 100 ko)

Ce qu'il reste de la Parcelle 27 : la "Nouvelle génération d'arbres" promise par l'ONF sur ses panneaux d'information. 40 chênes parfaitement sains mais estimés arbitrairement "âgés", y ont été abattus "au profit de leur descendance qui constituera la forêt de demain", et c'est ce paysage désolant que le gestionnaire laisse à nos enfants et petits enfants. 25 mars 2011

Cliquer pour agrandir - 52.1 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 52.1 ko)
Cliquer pour agrandir - 52.1 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 52.1 ko)

Cliquer pour agrandir - 51.5 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 51.5 ko)
Cliquer pour agrandir - 50.6 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 50.6 ko)

Cliquer pour agrandir - 53.9 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 53.9 ko)
Cliquer pour agrandir - 50.9 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 50.9 ko)

Cliquer pour agrandir - 51.2 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 51.2 ko)
Cliquer pour agrandir - 51.3 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 51.3 ko)

Cliquer pour agrandir - 53.8 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 53.8 ko)
Cliquer pour agrandir - 51.9 ko
Cliquer pour agrandir
(JPEG, 51.9 ko)

Dans les 4 parcelles (25, 27, 32 et 37) où, en 1997, le Directeur Général de l'ONF M. Jean-François Carrez nous faisait savoir que les chênes restant sur pied étaient destinés à demeurer en place cent, deux cents ans voir plus sauf accident, M. Olivier James à décidé arbitrairement d'en faire abattre 106 (si on se fie à ses prévisions) auxquels il en a joint 92 retirés des parcelles 12 et 14. M. Carrez ajoutait : Dans la pratique, pour mieux mettre en valeur la beauté des vieux arbres, nous allons multiplier les parcelles dans lesquelles seront laissés en place les plus beaux chênes capables de vivre plus de trois ou quatre cents ans, âges rarement atteints dans la forêt actuelle. Pour accéder au texte intégral de la lette de M. carrez cliquer ici

Dans la pratique, M. Olivier James préfère éliminer les vieux arbres et multiplier les parcelles qu'il transforme en pépinières. Une autre façon bien personnelle de mettre en valeur la beauté de notre forêt.

M. Pascal Viné le DG actuel de l'Office, ainsi que M. Hervé Gaymard le Président du Conseil d'Administration, peuvent compter sur M.James pour appliquer leurs consignes à la lettre.

Comment peut-on faire confiance à l'ONF quand ses représentants successifs se permettent de disposer à leur guise de notre patrimoine forestier ?

UN ESPOIR ? "Produire plus", c'est terminé : Victoire pour dénoncer l'exploitation des forêts publiques (cliquer ici)

Pour que M.Pascal Viné sache qu'une certaine consigne n'est pas parvenue à M.James. - 10.6 ko
Pour que M.Pascal Viné sache qu'une certaine consigne n'est pas parvenue à M.James.
(PDF, 10.6 ko)

Philippe Bertrand de France Inter reçoit Thierry Pfeiffer forestier à l'Onf (cliquer ici)

Hervé Gaymard face à SOS Forêts - 52.4 ko
Hervé Gaymard face à SOS Forêts
(JPEG, 52.4 ko)

Gaymard face à SOS-Forêts (cliquer ici)

Le groupe SOS Forêts sur Facebook (cliquer ici)

Des liens intéressants pour confirmer nos dires :

L'appel d'un forestier des Bauges

De la forêt au champ d'arbres du regretté François Terrasson (cliquer ici)

Le productivisme forestier (cliquer ici)

Les syndicats dénoncent une surexploitation (cliquer ici)

Le SNUPFEN contre la surexploitation forestière (cliquer ici)

Quelles forêts pour nos enfants ? (cliquer ici)

Partout le même désastreux constat (cliquer ici)

Promenons nous dans les bois, l'émission de France Inter du 31 mars 2011 (cliquer ici)

Rocad, woodman