Retour au format normal


POUR PREPARER LES PROMENEURS A CE QU'IL VA FAIRE DANS NOTRE BOIS, L'ONF CONTINUE SA PROPAGANDE EN DONNANT SUR CE PANNEAU UNE IMAGE DEFORMEE DE LA REALITE

4 février 2010

par woodman, Rocad

« Enlever les vieux arbres (parfois dépérissants ) au profit de leur descendance ».
Communication ou désinformation - 69.2 ko
Communication ou désinformation

Ce qu'il fallait comprendre :

"C'est en débarrassant aujourd'hui cette parcelle de tous les vieux arbres, symboles d'une forêt malade et en danger, que nous sauverons le bois de Saint Cucufa d'une disparition inexorable. Nous en ferons une forêt modèle, plus monotone, plus artificielle mais plus jeune et facile à exploiter."


(JPEG, 69.2 ko)

Ce chêne en bordure du sentier sportif est-il dépérissant ? Quelle descendance abrite-t-il sous son houppier ? Est-il dangereux ?
Chêne
Chêne "dépérissant"
(JPEG, 98.3 ko)

Que restera-t-il sous ces arbres encore jeunes, quoiqu'en dise l'ONF (un chêne de 100 ans peut encore vivre au moins autant d'années), quand ils auront été abattus et retirés de la parcelle par les tracteurs ? Tout le long de ce sentier, les martelages désignant les arbres sacrifiés se comptent par dizaines. On nous avait pourtant dit : « Seront cependant conservés dans les parcelles quelques arbres sains en bordure des chemins dans un objectif paysager et de biodiversité » Ceux-là n'étaient donc pas sains ? Étaient-ils dangereux pour le public ?
Attention : arbre
Attention : arbre "mort"
(JPEG, 89 ko)

Le rescapé des coupes précédentes que les bûcherons avaient épargné et laissé au milieu du sentier sera aussi abattu. Lui gênait sans doute pour le débardage. D'autres panneaux identiques à celui de la parcelle 12 fleurissent là où les tronçonneuses s'apprêtent à intervenir et les promeneurs que nous y avons rencontrés sont encore, pour certains, dans l'expectative. Le seront-ils encore quand les bûcherons seront passés ?

Les derniers vieux arbres que l'on peut encore admirer aujourd'hui dans notre bois sont là parce qu'ils sont issus de la futaie irrégulière. La futaie régulière choisie par l'ONF, qui va les supprimer pour ne laisser place qu'aux jeunes, interdira donc leur vieillissement et nos enfants et petits enfants ne pourront plus admirer la majesté d'un chêne séculaire.

Cette "régénération" draconienne qui s'étalera sur 15 ans prend des allures de déforestation.

woodman, Rocad