INFORET
Page d'Accueil Accueil
Plan Plan
Résumé Résumé
Comment rédiger ? Comment rédiger ?
Quoi de neuf ? Quoi de neuf ?
Liens Liens
Agenda Agenda
Actualités Actualités
Agenda Agenda
Espace Asso Espace Asso
   - Les Amis de la forêt de Verrières (91)
   - Les Amis du bois de Saint-Cucufa (92)
Histoire Histoire
Humeur Humeur
Journaux Journaux
Sites actifs Sites actifs
Site réalisé avec BioSPIP
Ce site est optimisé pour tous les navigateurs qui respectent les normes internet !
Retour à la page d'accueil  Espace Asso  Les Amis du bois de Saint-Cucufa (92)  Toutes les informations

LE MESSAGE DE M.OLIVIER JAMES, REMPLACANT DE M. FRANCOIS VIRELY DIRECTEUR DE L'AGENCE INTERDEPARTEMENTALE DE VERSAILLES, ET NOTRE REPONSE A CE MESSAGE.
COMME TOUJOURS NOUS CONSTATONS QUE L'ONF EST TRÈS SATISFAIT DE SON TRAVAIL ET QUE LE SACCAGE DES SOUS-BOIS DANS LES 17 PARCELLES EXPLOITÉES EST, SELON LUI, IMPUTABLE À LA MÉTÉO.

lundi 3 mars 2008, par Rocad


Cher Monsieur,

M. Virely assure depuis novembre la direction de l'agence de Fontainebleau. Je l'ai donc remplacé et ai bien pris la mesure de ce dossier que je suis avec attention. Je pense, à la lecture des précédentes correspondances, que nos explications vous ont été loyalement fournies. Je souhaite continuer et améliorer le dialogue pour arriver à une juste appréciation des contraintes de chacun. Cette forêt ne peut rester sous cloche. Les opérations d'amélioration et de régénération sont inévitables. Il est cependant possible de prendre des dispositions pour limiter dans le temps l'impact visuel. C'est ce qui a été mis en oeuvre mais la douceur de l'hiver n'a pas permis de profiter des sols gelés, plus portants, et a donc ainsi occasionné plus d'ornières que prévu. L'usage répété de ces chemins permettent cependant de préserver dans sa très grande majorité l'ensemble du parterre de la coupe.

Les exploitations sont terminées et les travaux de remise en état seront achevés pour le printemps, comme cela était prévu lorsque nous avons prévenu la mairie cet automne. Je demeure à votre disposition

cordialement

Olivier James

NOTRE REPONSE :

Monsieur James,

Toutes les photos que nous avons joint au message adressé à M. Virely ont été prises à l'intérieur des parcelles en exploitation. N'y figurent pas celles prises dans les chemins où sont rassemblés les grumes et les tas de bois. Nous les tenons à votre disposition au cas où vous seriez intéressé.

Votre déclaration affirmant que l'usage répété des chemins permet de préserver dans sa très grande majorité l'ensemble du parterre de la coupe est donc mal venue. Comment d'ailleurs, pour extraire des parcelles les grumes et les bois coupés et les amener dans ces chemins où ils seront récupérés par les camions, les engins forestiers pourraient-ils éviter de saccager le sous-bois quand les sols sont détrempés ? Qui sont les responsables, la météo que vous semblez incriminer ou ceux qui n'ont pas tenu compte de cette météo ?

Si vous suivez avec attention ce dossier et que vous avez accès à tous nos messages restés sans réponse, vous devez savoir que nous ne sommes pas pour que cette forêt "reste sous cloche", ni contre une régénération, mais pas de la façon dont vous la menez.

On ne traite pas une forêt intra urbaine de 200 ha comme une forêt de production ainsi que le montre son état actuel. En 1996, M. Moigneu, Directeur régional adjoint à M. Yves de Forges, nous disait vouloir faire du Bois de St Cucufa une forêt vitrine de la gestion ONF. Nous ne pensons pas qu'il la voyait comme vous l'avez faite.

Il existe d'ailleurs au sein de l'ONF, des syndicats professionnels qui ne craignent pas de dénoncer les "dérives mercantilistes" de l'Office donnant ce que nous constatons à Saint Cucufa.

Cordialement.

Roland Cadin


Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


afficher une version imprimable de cet article Imprimer l'article
générer une version PDF de cet article Article au format PDF

DANS LA MEME RUBRIQUE :
- CES INSCRIPTIONS D'USAGERS ANONYMES DENONCENT LA GESTION INADMISSIBLE DE L'ONF DANS UNE FORET INTRA-URBAINE DE 200 HA, ET L'INDIFFERENCE DE LA MUNICIPALITE DE RUEIL LA CAUTIONNANT PAR SON SILENCE.
- UN NOUVEL AMENAGEMENT FORESTIER DU BOIS DE SAINT CUCUFA, PLANIFIANT LES INTERVENTIONS SYLVICOLES DE L'ONF POUR UNE DUREE DE 15 ANS (2010/2024), SERA PROPOSE A L'APPROBATION MINISTERIELLE A LA FIN DE L'ANNÉE 2009.
- AUJOURD'HUI L'ONF NOUS DIT QUE LA RESPONSABILITE DU SACCAGE DU SOUS-BOIS, DANS LES 17 PARCELLES RECEMMENT EXPLOITEES,
- UN ELU QUI NE CRAINT PAS DE S'OPPOSER A LA GESTION DE L'ONF !
- Pas de Grenelle de l'environnement pour Saint-Cucufa
- L'ONF, DONT LA MISSION PRIORITAIRE DANS LE BOIS DE SAINT CUCUFA DEVRAIT ETRE L'ACCUEIL DU PUBLIC ET LE MAINTIEN DES PAYSAGES, VIENT DE NOUS MONTRER UNE NOUVELLE FOIS EN CE DEBUT 2008 CE DONT IL ETAIT CAPABLE.
- MESSAGE DES AMIS DE LA FORET DE SENONCHES QUI DEPLORENT EUX AUSSI LA GESTION DESTRUCTRICE IMPOSEE PAR L'ONF.
- UNE AFFICHE QUI DERANGE OU LA LIBRE EXPRESSION CENSURÉE.
- LA SCANDALEUSE EXPLOITATION D'UNE PETITE FORET INTRA URBAINE DE 200 HA QUE L'ONF S'APPLIQUE A VIDER DE TOUS SES ARBRES DE HAUTE FUTAIE.
- Malgré les réorganisations successives, l'ONF n'a toujours pas de parole.


AUTEUR :
- Rocad
- ABSC
> LE MESSAGE DE M.OLIVIER JAMES, REMPLACANT DE M. FRANCOIS VIRELY DIRECTEUR DE L'AGENCE INTERDEPARTEMENTALE DE VERSAILLES, ET NOTRE REPONSE A CE MESSAGE.
6 mars 2008, par Woodman   [retour au début des forums]

M. James, Je ne peux laisser un tel message sans réponse. Quand vous dites porter toute votre attention à la gestion de St Cucufa, qu'est-ce que ce serait si vous ne le faisiez pas : un champ de bataille ? C'est du même niveau que l'attention que vous portez au dialogue, alors que l'on attend des réponses aux courriers pendant des semaines (quand on en a ) et qu'il faut porter le débat sur la place publique pour obtenir des réponses qui ne vont jamais au bout des choses. Nous savons que vos impératifs ne sont que financiers, que vous êtes là pour équilibrer un budget et non prendre en compte un patrimoine naturel et en respecter la biodiversité. Nous savons également que vous n'en êtes que l'exécuteur testamentaire et que c'est l'Etat qui par la création de l'ONF a décidé de brader la forêt française aux marchands de bois les plus offrant, transformant les plus belles forêts françaises en planches à billets. Si vous connaissiez mieux la forêt vous sauriez qu'elle n'est jamais sous cloche, qu'elle a sa propre dynamique qui la mène, lentement il est vrai, vers un état de stabilité quasi parfait, qu'elle n'a pas besoin de l'homme, que c'est l'homme qui a besoin d'elle, mais que ce besoin elle ne le lui rendra que s'il la respecte a minima. La météo a bon dos, alors que les dérèglements (pour comble en partie dus à la déforestation mondiale) sont maintenant connus et anticipables, et les travaux de réhabilitation ne seront que du cache misère qui ne viendront pas à bout des traumatismes racinaires en profondeur que seul le temps essayera d'estomper, en sachant que vous traumatiserez à nouveau ces parcelles dans quelques années.

> LE MESSAGE DE M.OLIVIER JAMES, REMPLACANT DE M. FRANCOIS VIRELY DIRECTEUR DE L'AGENCE INTERDEPARTEMENTALE DE VERSAILLES, ET NOTRE REPONSE A CE MESSAGE.
4 mars 2008, par Jean , arpenteur d'humus.   [retour au début des forums]

Bonjour, Ce message de M. O. James fait apparaitre encore une fois et de façon flagrante la mauvaise foi et le cynisme de l'ONF. Quand une route ou un chemin n'est pas reconnu apte à pouvoir supporter un passage d'engins lourds, on ne l'emprunte pas. Ceci se fait depuis lontemps, la DDE fait cela pour le réseau routier et appelle celà les "barrières de dégel", celà s'inscrit dans la démarche maintenant acquise de "principe de précaution", mais ne semble pas affecter l'ONF, et l'on est expressément invité à les croire et se soumettre à leur déclaration, qui n'est même pas un acte de repentance ! Jusqu'à quand cette attitude arrogante sera-elle supportable pour les usagers (on devrait dire : usagés...) que nous sommes ? En tous cas j'invite tout le monde à agir selon le mode des lobbies : prise de photos numériques,apposition d'affichettes (sans nuire à notre environnement, même s'il est malmené), information aux médias (radio, télé, presse écrite, internet...), pression sur les acteurs politiques locaux et meme nationaux, bref : du harcellément contre cet organisme ridicule, toxique et prétencieux. Jean,arpenteur d'humus.



- > LE MESSAGE DE M.OLIVIER JAMES, REMPLACANT DE M. FRANCOIS VIRELY DIRECTEUR DE L'AGENCE INTERDEPARTEMENTALE DE VERSAILLES, ET NOTRE REPONSE A CE MESSAGE.
(1/2) 6 mars 2008, par Woodman
- > LE MESSAGE DE M.OLIVIER JAMES, REMPLACANT DE M. FRANCOIS VIRELY DIRECTEUR DE L'AGENCE INTERDEPARTEMENTALE DE VERSAILLES, ET NOTRE REPONSE A CE MESSAGE.
(2/2) 4 mars 2008, par Jean , arpenteur d'humus.
Précédent Haut de page Suivant
 admin  -  webmaster