INFORET
Page d'Accueil Accueil
Plan Plan
Résumé Résumé
Comment rédiger ? Comment rédiger ?
Quoi de neuf ? Quoi de neuf ?
Liens Liens
Agenda Agenda
Actualités Actualités
Agenda Agenda
Espace Asso Espace Asso
   - Les Amis de la forêt de Verrières (91)
   - Les Amis du bois de Saint-Cucufa (92)
Histoire Histoire
Humeur Humeur
Journaux Journaux
Sites actifs Sites actifs
Site réalisé avec BioSPIP
Ce site est optimisé pour tous les navigateurs qui respectent les normes internet !
Retour à la page d'accueil  Espace Asso  Les Amis du bois de Saint-Cucufa (92)  Toutes les informations

LETTRE DE M.PATRICK OLLIER AUX CONSEILLERS MUNICIPAUX DE RUEIL ENVOYEE EGALEMENT AUX COMMUNES RIVERAINES, ET MISE AU POINT DES AMIS DU BOIS DE SAINT CUCUFA CONCERNANT CE COURRIER.

lundi 25 février 2008, par woodman, par Rocad


Lettre du Maire aux riverains - 73.5 ko
Lettre du Maire aux riverains
page 1
(JPEG, 73.5 ko)
Lettre du Maire aux riverains - 37.1 ko
Lettre du Maire aux riverains
page 2
(JPEG, 37.1 ko)

Monsieur le Député-Maire,

Nous avons reçu une copie de la lettre que vous avez envoyée aux membres du Conseil municipal. Nous y avons découvert qu'une réunion, en présence de l'ONF, avait eu lieu le 7 février dernier.

Pourquoi n'y avons-nous pas été invités ? Considérez-vous que notre association, créée en 1993 pour freiner les exactions du gestionnaire, n'a rien à voir dans ces débats ?

Ce n'était pourtant pas l'avis de Monsieur Jacques Baumel qui n'a cessé de nous soutenir et ne nous a jamais refusé son aide quand nous la sollicitions. Quand, en 1996, des coupes importantes de semenciers devaient saccager plusieurs parcelles, il est intervenu auprès de M. Jean-François CARREZ alors Directeur Général de l'ONF et de M. Philippe VASSEUR Ministre de l'Agriculture, évitant sans doute à notre bois ce que nous voyons aujourd'hui.

C'est aussi grâce à son soutien et à celui de M.Jacques Gautier qu'en 2003, le processus des coupes de 189 chênes et 85 châtaigniers a été stoppé.

S'il est exacte que les coupes actuelles ont été faites sans concertation (alors qu'il est stipulé dans les arrêtés des Directives du Ministère de l'Agriculture et de la Forêt que " La concertation avec les usagers de la forêt, les élus locaux, les administrateurs et les associations concernées doit être permanente" ) , il est inexacte qu'elles aient été faites sans information, comme il est inexacte que tous les gros châtaigniers abattus étaient malades.

Vous aviez reçu un courrier de M. de Groulard daté du 24 octobre 2007, vous informant que des interventions d'exploitations forestières allaient avoir lieu dans 17 parcelles de la forêt, à partir du début du mois de novembre.

Ces parcelles avaient été martelées en 2006 et nous vous en informions nous-mêmes de la coupe imminente dans un courrier daté du 4 novembre 2007.

Le 21 janvier 2008, un autre courrier également adressé à M. Jacques Gautier, auquel nous avions joint 18 photos, vous informait des premiers dégâts.

Le dernier, en date du 26 janvier, avec 18 autres photos en pièces jointes vous annonçait le début des débardages.

Ces courriers d'alerte et ceux envoyés en 2006 sont tous restés sans réponses. Nous avons du mal à croire que "vous teniez à cette forêt comme à la prunelle de vos yeux". Nous si, et pourtant nous n'avons d'autre intérêt que de la voir belle et accueillante.

Il est hélas maintenant trop tard pour juguler les dégâts occasionnés par cette dernière intervention de l'ONF. Même si la nature aura heureusement le dernier mot, le sous-bois mettra longtemps à se remettre des effets de la compaction du sol par les bulldozers et ce n'est pas parce qu'il s'est engagé à reboucher les ornières que le gestionnaire nous fera oublier son incompétence à gérer cette forêt d'accueil.

Pour ne plus revoir ce saccage dans l'avenir, il est impératif que nous obligions l'ONF à abandonner cette gestion en futaie régulière inadaptée à notre forêt, pour une gestion en futaie irrégulière.

Nous renouvelons donc notre demande d'une réunion Municipalités/Associations/ONF, réunion à laquelle nous insistons pour être présents. Nous ne pourrons pas accepter, sans réagir, d'être tenus à l'écart des décisions prises entre la Municipalité et l'ONF sur ce qui concerne ce patrimoine commun qu'est le Bois de Saint Cucufa.

Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Député-Maire, nos respectueuses salutations.

Roland Cadin, Daniel Gutzwiller

Président, Vice-Président des ABSC.


Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


afficher une version imprimable de cet article Imprimer l'article
générer une version PDF de cet article Article au format PDF

DANS LA MEME RUBRIQUE :
- UNE AFFICHE QUI DERANGE OU LA LIBRE EXPRESSION CENSURÉE.
- Nouvelles des ABSC
- ARTICLE DANS LE COURRIER DES HAUTS-DE-SEINE DU 10 AVRIL 1997.
- Comité de gestion patrimoniale du 2 décembre 2011.
- Saccage en sursis ?
- VALIDATION DU NOUVEL AMENAGEMENT FORESTIER
- Malgré les réorganisations successives, l'ONF n'a toujours pas de parole.
- CE PANNEAU DEVRA-T-IL BIENTÔT REMPLACER CEUX INSTALLES DANS NOTRE BOIS ?
- COMPTE-RENDU DE NOTRE PETITION COURANT MAI 2008
- Péril en foret « périurbaine »


AUTEUR :
- woodman
- Rocad
- ABSC
Précédent Haut de page Suivant
 admin  -  webmaster