INFORET
Page d'Accueil Accueil
Plan Plan
Résumé Résumé
Comment rédiger ? Comment rédiger ?
Quoi de neuf ? Quoi de neuf ?
Liens Liens
Agenda Agenda
Actualités Actualités
Agenda Agenda
Espace Asso Espace Asso
   - Les Amis de la forêt de Verrières (91)
   - Les Amis du bois de Saint-Cucufa (92)
Histoire Histoire
Humeur Humeur
Journaux Journaux
Sites actifs Sites actifs
Site réalisé avec BioSPIP
Ce site est optimisé pour tous les navigateurs qui respectent les normes internet !
Retour à la page d'accueil  Espace Asso  Les Amis du bois de Saint-Cucufa (92)  Toutes les informations

Comité de gestion patrimoniale du 2 décembre 2011.

dimanche 22 janvier 2012, par woodman, par Rocad


COMME CHAQUE ANNÉE DEPUIS 2009, SOUS LA PRÉSIDENCE DE M. PATRICK OLLIER ET EN PRÉSENCE DE M. OLIVIER JAMES, a lieu une réunion du Comité de Gestion Patrimoniale de la forêt domaniale de la Malmaison. Le compte rendu de la réunion du 2 décembre 2011 qui nous a été communiqué, a suscité de notre part les remarques ci-dessous et une réponse de M. James à ces remarques.

Nos remarques :

Monsieur le Directeur,

Je vous remercie de m'avoir adressé le compte-rendu de la réunion du CGP du 2 décembre 2011 sur lequel vous me demandez de vous faire d'éventuelles observations.

Les rares remarques qui ont été évoquées concernant ce plan de gestion 2010/2024 ( notamment par Monsieur le Sénateur Maire Jacques Gautier) ne pouvaient être prises en compte étant donné que vous suivez les directives ministérielles qui vous demandent de produire plus. Il est néanmoins bien regrettable que vous appliquiez ce principe sur les 200 ha de Saint Cucufa, car nous ne croyons bien sûr pas que ces coupes draconiennes étaient indispensables pour en garantir la survie. Mais je pense qu'il est inutile de vous rappeler notre position à ce sujet.

Votre annonce de poursuivre les travaux à venir en régie Office est une bonne décision et je ne doute pas que vous aurez à cœur de limiter les dégâts occasionnés au cours des abattages et des débardages.

Concernant la présentation des coupes martelées, il est pour le moins surprenant que l'intervention de Madame Bouteille, évoquant la "période électorale", vous ait amené à changer l'ordre de passage en exploitation "sur des parcelles très visitées" où elle pourrait influencer les électeurs. Vous conviendrez que l'on puisse être choqués par ce regrettable subterfuge politicien visant à tromper les usagers qui ne devraient pas manquer de réagir quand, après les élections, ils verront revenir les tronçonneuses.

Au sujet de la vidange de l'étang, est-il vraiment nécessaire de le laisser à sec pendant 2 ans (ce que vous aviez prévu) ? On imagine mal ce plan d'eau très apprécié des promeneurs, privé de sa faune et de sa flore aussi longtemps. Il avait déjà été curé (dans les années 70 ?), et je crois me rappeler que les boues avaient été transportées en lisière le long du Golf de St Cloud ? Sa remise en eau avait suivi peu de temps après.

Quant à la décision de supprimer toutes les poubelles dans la forêt, c'est une expérience à tenter...

J'espère avoir répondu à votre demande et vous prie d'agréer, Monsieur le Directeur, mes salutations distinguées.

Roland Cadin Président des ABSC.

Réponse de M. James :

bonsoir Monsieur Cadin, Je vous présente tout d'abord mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Je vous remercie également pour vos remarques ci dessous.

Sans revenir sur votre premier point, nos positions respectives étant connues depuis longtemps, je vais tenter d'apporter quelques éléments de réponse à vos remarques.

- Régie : nous continuerons bien sur à pratiquer celle-ci. C'est un point essentiel qui nous permet de mieux contrôler les délais exploitations et de moins déranger le public.
- ordre d'exploitation des parcelles : certaines parcelles sont urgentes d'autres moins. Parmi celles-ci, il n'y a aucune contrainte à en permuter, l'essentiel étant de rechercher le moindre dérangement , le respect des procédures et la sécurité publique. Les opposants aux coupes ne sont pas affiliés à un bord politique plus qu'un autre. Tout ce qui peut faciliter la gestion de la forêt et contribuer à une décision collégiale doit être pris en compte tant que les règlements le permettent et c'est le cas ici. C'est le but même d'une gouvernance mieux partagée.
- vidange de l'étang : deux ans serait un délai idéal. Comme je l'ai annoncé, c'est ce qui s'est fait sur Meudon, et tout s'est très bien passé, avec l'aide des associations d'ailleurs. Un an suffit lorsque l'étang est régulièrement vidé, mais cela n'est pas le cas ici. D'autres facteurs interviendront au dernier moment : importance des vases et de la revégétalisation , importance des travaux éventuels sur la digue et les bords, etc...Cet assec est de lui même très bénéfique pour la biodiversité. Par contre, votre information est très intéressante car il me semblait que ds les 70 il ne s'était agit que d'une vidange partielle. De toutes façons, l'évacuation des boues sera la dernière solution à retenir.

bien cordialement

O James

Cliquez pour en savoir plus sur la gestion de Saint Cucufa

Documents liés
  1. LE COMPTE-RENDU DE L'ONF
PDF - 32.7 ko
  2. LA LETTRE DE FORÊTS SAUVAGES DE DÉCEMBRE 2011 : Pour ceux qui ne connaissent que les champs d'arbres et veulent savoir de qu'est une vraie forêt.
PDF - 3.1 Mo
 

Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


afficher une version imprimable de cet article Imprimer l'article
générer une version PDF de cet article Article au format PDF

DANS LA MEME RUBRIQUE :
- LES AMIS DU BOIS DE SAINT CUCUFA CONSTATENT UNE FOIS DE PLUS QUE LES DIRIGEANTS DE L'ONF, AUJOURD'HUI CEUX DE L'AGENCE INTERDEPARTEMENTALE DE VERSAILLES, NE SONT PAS DES ESTHETES MAIS QU'ILS SONT AVANT TOUT DES TECHNOCRATES.
- Chronique d'un massacre annoncé
- SACCAGE IMMINENT DANS LE BOIS DE SAINT CUCUFA
- A tous ceux qui nous écrivent et se disent « ulcérés », « scandalisés », « écoeurés », par le massacre de notre Bois nous disons : « Les responsables sont ceux qui laissent faire de telles destructions et font la sourde oreille à nos mises en garde »
- CES INSCRIPTIONS D'USAGERS ANONYMES DENONCENT LA GESTION INADMISSIBLE DE L'ONF DANS UNE FORET INTRA-URBAINE DE 200 HA, ET L'INDIFFERENCE DE LA MUNICIPALITE DE RUEIL LA CAUTIONNANT PAR SON SILENCE.
- CLASSEMENT DU BOIS DE SAINT CUCUFA EN SITE PROTEGE : ON EN REPARLE.
- MESSAGE ENVOYE PAR LES AMIS DU BOIS DE SAINT CUCUFA A M. PIERRE-OLIVIER DREGE, DIRECTEUR GENERAL DE L'ONF.
- LE MARTELAGE DES CHENES QUI VONT ETRE ABATTUS TRES PROCHAINEMENT PAR L'ONF DANS LE BOIS DE SAINT CUCUFA A COMMENCE DANS LA PARCELLE 32
- Malgré les réorganisations successives, l'ONF n'a toujours pas de parole.
- Nouvelles des ABSC


AUTEUR :
- woodman
- Rocad
- ABSC
> Comité de gestion patrimoniale du 2 décembre 2011.
12 février 2012, par Rocad   [retour au début des forums]

La réponse de M.James, à la remarque concernant l'intervention de Madame Bouteille, nécessite une précision : Madame Bouteille n'à jamais été une opposante aux coupes de l'ONF comme on pourrait le croire. Au cours des réunions ayant pour objet la révision de l'aménagement forestier du bois de St Cucufa, elle a, comme tous les représentants présents des municipalités riveraines, approuvé sans restriction les décisions arrêtées et donné carte blanche au gestionnaire.

Trop fort !
24 janvier 2012, par Jean, arpenteur d'humus.   [retour au début des forums]

- C'est sans vergogne et sans complexe aucun qu'une élue de Rueil s'émeut du sort du Bois de Saint Cucufa, non par compassion pour les arbres martyrisés, mais par soucis électoraliste. En effet, les promeneurs - qui sont également des électeurs - pourraient ne pas apprécier ce massacre et manifester leur mécontentement dans les urnes à l'occasion des présidentielles et des législatives de 2012. La perspective des municipales de 2014 pourrait également refroidir l'ardeur des bucherons, qui avaient pourtant le soutien sans réserve des élus des communes riveraines . Ceux qui doutaient encore de l'utilité des élections auront compris toute la valeur de leur bulletin de vote !

> Trop fort !
30 janvier 2012, par Chantal V. Buzenval   [retour au début des forums]
Grâce aux bon soins de madame Bouteille, Rueil a sa Nadine Morano !
> Trop fort !
4 février 2012, par Chantal B. Rueil Mal.   [retour au début des forums]

Vous avez raison, les arbres vont, comme les ouvrières de Lejaby, bénéficier de l'attention ( provisoire ? ) des élus qui ont peur pour leur siège, leurs mandats, leur situation !

Espérons que ce n'est pas qu'un sursis .

> Trop fort !
12 février 2012, par Rocad   [retour au début des forums]

Avant d'être Maire adjoint au Conseil Municipal de Rueil, Madame Bouteille a été Présidente du Conseil de village JMSC où elle assiste toujours, en temps que partenaire, à certaines réunions plénières. Tout en ayant approuvé les résolutions de l'ONF cette association redoutait déjà en 2009 les réactions du public. En témoigne le courrier ci-dessous envoyé à M.Olivier James le 5 novembre.

Monsieur le Directeur,

Lors de l'Assemblée plénière du Conseil de Village, lundi 2 novembre, et comme suite à votre "mél" du 13 octobre, les conseillers présents, aidés par vos nombreuses cartes, ont pris connaissance avec intérêt des "objectifs validés" dans le projet d'aménagement élaboré par l'ONF et concernant la forêt domaniale de la Malmaison pour la période 2010-2024. Trop profanes en la matière pour trouver à y redire, ils s'en sont remis à la compétence professionnelle de votre équipe pour accepter les choix techniques retenus. En conséquence, ils se rallient à votre préférence pour le scénario n°1, tout en émettant deux souhaits. En effet, eu égard au choc psychologique et émotionnel que va représenter la concentration des coupes rases dans la partie ouest du Bois, c'est à dire en limite des trois zones de résidence, St François d'Assise, La Jonchère et les Pinces Vins, ils voudraient : 1) En insistant à leur tour, qu'un effort important de communication et d'information préalable soit fait par vos services pour désamorcer toute "bronca" éventuelle de protestation ne s'appuyant que sur des satisfactions esthétiques et de décor ou d'environnement que certains ne souhaitent pas voir disparaitre. 2) que le calendrier de ces coupes de régénération ne soit pas autant concentré sur la période 2015-2019, mais un peu mieux réparti sur les 3 périodes de 5 ans (s'il en est de même pour les forêts publiques que pour les forêts privées, la latitude qui est laissée en la matière pour avancer ou reculer les coupes de +ou- 5 ans par rapport au calendrier prévu, devrait faciliter ce choix). Dans cette perspective, je vous prie d'agréer, Monsieur le Directeur, l'assurance de ma considération distinguée et nos remerciements pour votre coopération constructive. Frédéric DUFOUR Gilles de HAUT de SIGY Président Conseil de Village JMSC, Conseiller du Village JMSC

Il y a 3 contribution(s) au forum.

- > Comité de gestion patrimoniale du 2 décembre 2011.
(1/2) 12 février 2012, par Rocad
- Trop fort !
(2/2) 24 janvier 2012, par Jean, arpenteur d'humus.
Précédent Haut de page Suivant
 admin  -  webmaster